navigation

Mes activités depuis février 16 avril, 2008

Posté par tanguyjaum dans : Non classé , ajouter un commentaire

En voyant ce blog, vous devez croire que le côté humanitaire n’est qu’une couverture, et bien non, je continue à travailler et malgré mes petite évasions le week end et les vacances, je suis assez occupé. Le lundi et mardi, je travaille avec les enfants de Como Pez en el agua, je leur donne des cours sur l’environnement (que j’invente au jour le jour) car ils vivent dans un endroit très beau qui mérite d’être préservé, et malheuresement personne n’y fait attention. Les deux heures de travail avec eux sont très intenses, car ils manquent de discipline, mais j’arrive à leur faire apprendre des choses. Après avoir passé la phase où j’ai cru que je pouvais révolutionner les choses, je me contente de petites victoires.

dscf1258.jpg

 dscf1351.jpg

A Fundamor oú je travaille les après-midis du mardi, mercredi,  jeudi, c’est la même chose, je suis content quand un enfant fait ses devoirs en 1 h, au lieu de faire l’imbécile pendant 3h. Je leur fait faire des petites cartes de remerciements pour les gens qui leur envoie de l’argent, de la nourriture et des vêtements, cela leur permet de faire un petit travail artistique qu’il vont offrir et non garder. Ils sont seulement deux ou trois à m’aider, mais c’est déjà un progrès. La même chose pour la prière du soir, seulement 3 ou 4 y participent mais viennent pour écouter et participer aux lectures et à l’explication des textes de la Bible. Parfois, j’arrive à en attrapper un ou deux qui n’ont pas l’habitude de venir, et ça me suffit pour la journée. Le solutions avec ces enfants ne sont pas évidentes et vouloir forcer les choses ne fonctionne pas ici, il est certain qu’il manque un soutient psychologique à ces enfants abandonnés.

dscf12311.jpg

FUNDAMOR BREAK…..

dscf12301.jpg
Mes week-end sont aussi assez occupé puisque je participe aux constructions qui sont assez régulières. Nous construisons des nouvelles maisons qui sont plus grandes (il y a 3 chambres). Cela exige de se lever de bonne heure pour se retrouver à l’association. On part alors à l’usine Chevrolet pour y retrouver les volontaires de General Motors, puis nous nous rendons au sud de Bogota pour construire les maisons. Cela dure une journée, avec un déjeuner offert par la famille bénéficiaire. On en sort assez fatigué mais heureux de l’avoir fait. Et, depuis deux semaines, je retourne à Fundamor le dimanche pour faire un promenade avec les enfants, cela permet de les rencontrer dans un contexte plus détendu que d’habitude, puisque c’est le week-end.

dscf1292.jpg

 Balade en montagne…

Et Toujours….

dscf12141.jpg

Wilson, mon meilleur ami de Mano amiga…

dscf12151.jpg

Ariel, le sportif du groupe

 

San Agostin et Neiva 12 avril, 2008

Posté par tanguyjaum dans : Non classé , ajouter un commentaire

Avec beaucoup de retard, je vous raconte le voyage que nous avons fait durant la semaine sainte.

San Agostin

Il se trouve qu’en Colombie, à partir du mercredi saint jusqu’au lundi de Pâques gens sont en congés. Je suis parti avec Angelica et 4 autres amis (Carolina, Liliana, José, Michael) du terminal de transport de Bogota.

julio4056.jpg

julio4021.jpg

 

José, Liliana, Michael, moi, Angelica

Après 12h de bus, nous arrivons à San Agostin, une ville où il y a des vestiges de civilisations indigènes.

julio4029.jpg

Liliana, moi, michael (ils ont des noms gringos), Carolina

julio4036.jpg

 

Il y a plusieurs familles européennes qui y vivent, j’ai pu rencontrer quelques français et un suisse qui ont aimé cette région et s’y sont installés. Nous sommes restés deux jours dans un hotel, à six dans une petite chambre. Nous avons visité le parc archéologique, pas vraiment impressionant. Le vendredi, nous sommes partis faire une promenade à cheval avec les chevaux de Pacho, si mal dressés qu’on a galopé tout le parcours sans pouvoir s’arrêter (d’où l’absence de photos).

julio4047.jpg

julio4049.jpg

 Le samedi, nous sommes partis pour Neiva, capital du departement Huila où nous étions logés chez la tante d’Angelica… Petite fouille de l’armée au passage, je prends le temps d’admirer les publicités.

julio4057.jpg

Le soir nous sommes allé faire la fête et le lendemain, après une matinée piscine, je suis parti avec Angelica (les autres sont rentrés pour Bogota) au désert de la Tatacoa, le plus impressionant du voyage.

Le désert de la Tatacoa 

Il y a une partie rouge et une partie grise, avec des cactus un peu partout. Les image parlent d’elles mêmes…

dscf1177.jpg

dscf1181.jpg

dscf1184.jpg

dscf1190.jpg

Après s’être baladés un peu partout nous avons trouvés un groupe de jeunes alcooliques qui nous ont invités à squatter sur leur campement et qui nous ont offert à boire à sasiété (et même plus que ça).

dscf1197.jpg

Le lundi matin à huit heure, nous sommes partis à Neiva pour prendre notre car jusqu’à Bogota.

dscf1199.jpg

dscf1202.jpg

Zipaquira et la manifestation anti-Farcs 15 février, 2008

Posté par tanguyjaum dans : Non classé , commentaires desactivés

Ce dimanche 3 février, je suis allé avec la famille de Angelica, une amie de la nièce de Gloria à Zipaquira, une ville au nord de Bogota oú il y a une mine de sel dans lequel ils ont taillés une cathédrale.

dscf0946.jpg

dscf0949.jpg

La Manif

Lancée par Facebook, cette manifestation a réuni de nombreuses personnes partout en Colombie et dans le monde le lundi 4 février. Je suis allé aucroisement de la 7ème avec la rue 72 accompagné de Gustavo et sa famille. J’ai pu apprendre l’hymne national de Colombie et crier « no mas Farcs ». Je crois que c’est l’une des premières manifestations que les gens faisaient car avant, la population avait peur des représailles. Il reste près de 250 personnes retenues par les Farcs, certains depuis plus de dix ans. C’est peu en comparaison aux chiffres de 2002 (12500 sequestrés), ce qui prouve que la sécurité dans le pays a beaucoup augmenté et la corruption diminué. La Colombie unie contre cette organisation terroriste a demandé la liberté des otages et la démobilisations des guerilleros.

dscf0977.jpg

dscf0978.jpg

dscf0981.jpg

Retour à Fundamor 4 février, 2008

Posté par tanguyjaum dans : Non classé , ajouter un commentaire

Cela fait longtemps que je ne vous ai pas parlé de mon travail dans les diverses organisations. Ceci est dû à la fermeture de la plupart d’entre elles pour les mois de décembre et  janvier. La seule qui est restée ouverte est Fundamor, où j’ai vécu une période assez difficile en décembre. Non seulement en froid avec les enfants qui étaient en vacances et qui faisaient nimporte quoi, j’en ai beaucoup voulu aux dirigeants qui leur ont préparé des activités qui étaient nulles. Sans dire que les enfants avaient un ou deux cadeaux par jour à chaque visite ou sortie. Cela m’a poussé à écrire un document expliquant tous les problèmes que j’ai pu voir. J’ai pu rendre ce document en janvier, ce qui a sucité des vives réactions. J’y ai fait quelques propositions de changements qui vont, je l’espère être pris en compte.

J’ai été aussi agréablement surpris de voir que quelques mesures ont été prises: le réglements a été rédigé et enfants et parents ont pu signer ce documen. Les enfants se portent à présent un peu mieux. Les cours ont repris depuis le 23 janvier, ce qui est une bonne chose car les enfants ne faisaient vraiment rien, encadrés par des professeurs qui ne préparent aucune activité extrascolaire. Je suis en train de me battre pour organiser des choses un peu plus construites qu’elles le sont à présent. Cependant ce n’est pas facile car je ne suis pas vraiment considéré par la directrice et encore moins par les professeurs.

Voilà donc la situation actuelle, je fait quelques activités avec eux à droite à gauche mais avec très peu de suivi car il n’y a pas d’organisation.

 

La côte colombienne 27 janvier, 2008

Posté par tanguyjaum dans : Non classé , ajouter un commentaire

imagen015640x480.jpg

Le voyage…

imagen016640x480.jpg

 

Le 28 décembre, après un voyage de 24h et 20 bières dans un petit bus avec Olga, l’infirmière de Fundamor qui m’a invité, nous sommes arrivés à Santa Marta, ville de la côte Atlantique. Je me retrouve dans un quartier, composé d’une population noire, ayant un style de vie complètement différent que celui que j’ai vu à Bogota, qui ressemble plus à celui de l’Afrique (je pense même si je ne suis jamais allé en Afrique). Le quartier est assez pauvre, mais dans chaque maison il y a des enceintes énormes qui crachent de la musique à fond. Je suis hébergé dans la maison de la soeur d’Olga (toute la famille vit dans le même quartier), et j’ai la chance d’avoir une chambre seul (les trois filles dorment dans la même).

 

imagen017640x480.jpg

Après deux jours passés sur différentes plages pleines de tentes de vendeurs à l’affût des touristes, est venu le 31 décembre. Ici, ils le passent en famille, c’est à dire presque tout le quartier (ils sont tous plus ou moins cousins). La majeure partie du temps nous étions sur la terrasse de la maison de la mère d’Olga à danser la salsa, reggaeton, vallenato et autres. A cinq ans, les enfants savent déjà très bien danser, c’est impressionant. On a fini la fête à 6h du matin, bien imbibés de rhum, aguardiente et bière. Ah 9h, je me réveille pas très frais et nous partons faire un barbecue sur la plage (bien sûr j’ai oublié mon appareil photo). C’est la plage de l’aéroport qui est sympa car on peut voir décoller et attérir les avions quand on s’y baigne.

Taganga

imagen019640x480.jpg

imagen041640x480.jpg

Le sentier

Nous somme partis tôt pour pouvoir aller sur ce site situé à 5km de Santa Marta. Après avoir discuté le prix du bus (ici tout est négociable), nous sommes arrivé sur le petit village, puis nous avons emprunté sur un petit chemin pour accéder aux plages. Sur la petite plage ou nous sommes allé, j’ai loué un masque et un tubas pour voir les coraux et les poisson suite aux conseils d’un colombien qui m’a dit « es una puteria », et en effet, on peut voir des poissons multicolores mais les coraux on été très abîmés car tout le monde se sert.

imagen018640x480.jpg

Sofía (la fille d’olga)

imagen020640x480.jpg

Toute l’équipe

El paseo en la selva

Nous somme partis très serrés dans le petit bus avec une partie de la famille visiter des amis qui ont une ferme dans la sierra Nevada de Santa Marta, au bord d’un fleuve. Pour accéder à cette ferme, il faut marcher une demie heure sur un petit chemin au milieu de la jungle. Pour les petits, il y avait une mule qui les transportait.

imagen023640x480.jpg

Arrivés là bas, nous avons déjeuner un plat typique du lieu, une genre de soupe avec un peu de tout dedans. Nous nous sommes baignés dans le fleuve, un cadre magnifique.

imagen022640x480.jpg

imagen021640x480.jpg

imagen040640x480.jpg

Olga et son filleul

Cartagena de Indias

imagen026640x480.jpg

Je me suis levé de bonne heure le matin pour pouvoir partir à Cartagena, à 4 heures de Santa Marta en bus. A mon arrivée, je me suis rendu dans la vieille ville pour rejoindre des amis qui y ont un hôtel, pas des plus moche.

imagen024640x480.jpg

De là, j’ai pu visiter cette partie qui est très bien préservée. Cette ville est pleine d’histoire car c’est l’un des premiers ports d’Amérique latine. De là on exportait l’or, le café, les émeraudes et on y achetait les esclaves noirs venant d’Afrique, ceci explique la couleur de peau de la population locale.

imagen033640x480.jpg

 

Juan Francisco

 

imagen038640x480.jpg

 

Ciudad antigua…

 

imagen039640x480.jpg
 

imagen025640x480.jpg

Castillo San Felipe, la place forte de la ville pour résister aux assaults des pirates anglais

 

Islas del Rosario

imagen036640x480.jpg

Le Gloria

Il faut se lever de bonne heure et se rendre au Gloria, l’un des premiers navires de l’armée colombienne pour prendre un zodiac qui m’emmène sur place. Je crois que c’est de loin le site le plus beau que j’ai pu voir. C’est un Archipel de 47 îles comme celles que vous pouvez voir ci dessous. Premier arrêt de notre bâteau, visite d’un aquarium ou plongée, que je n’ai pas pu faire car j’étais à court d’argent.

imagen027640x480.jpg

imagen035640x480.jpg

Seconde étape, l’île de Barú, oú nous avons déjeuner le plat typique de la côte, poisson frit et riz au coco. Seule chose fatigante lorsqu’on est touriste, c’est qu’on est en permanence agressés par les filles qui veulent te faire un massage, les autres qui te font manger une huître qui te coûtera 3€… C’est le point noir de Cartagena de Indias, surtout pour moi qui n’était pas habitué à ce type de rapport en Colombie.

 

imagen028640x480.jpg

Barú…

imagen029640x480.jpg

Autre promenade à Santa Marta

De retour à Santa Marta, nous somme allé au « club campestre » où il y avait une piscine « naturelle » et où on peut voir des animaux (puma, singes et tigres). Nous avons déjeuné sur place.

imagen037640x480.jpg

 

imagen031640x4801.jpg

Les jeunes

imagen032640x480.jpg

Philibert

Résumé des trois derniers mois 27 décembre, 2007

Posté par tanguyjaum dans : Non classé , ajouter un commentaire

BOGOTA

La nuit…

 

dscf04781.jpg

dscf04791.jpg

…Le jour

dscf0272.jpg

dscf0033.jpg

dscf04031.jpg

 

Mes Activités

Fundamor (enfants séropositifs)

imagen009.jpg

La fondation

dscf0594.jpg

dscf03611.jpg

imagen004.jpg

imagen005.jpg

imagen006.jpg

imagen013.jpg

dscf04691.jpg

Les enfants (le dernier est arrivé très malade il y a deux mois)

dscf06021.jpg

Mes collègues prof et infirmière

 

 

Como Pez en el Agua (soutien scolaire dans un quartier pauvre)

dscf05481.jpgdscf03921.jpg

dscf0554.jpg

Les enfants

dscf02701.jpg

Notre beau salon communal

dscf05031.jpg

Les volontaires

Fundaciòn Catìca (un techo para mi pais)

imagen001.jpg

Le quartier : ciudad Bolivar, sud de Bogota

dscf03961.jpg

dscf04001.jpg

dscf04011.jpg

Les Maisons (temps de construction:1 jour)

dscf04081.jpg

Familles bénéficiaires

Mano Amiga (handicapés adultes)

imagen010.jpg

imagen011.jpg

dscf0588.jpg

dscf0593.jpg

Mes quelques promenades

dscf0628.jpg

dscf0630.jpg

dscf0642.jpg

Remise de diplôme a Fusa

dscf0262.jpg

imagen002.jpg

Week end à la ferme

dscf04931.jpg

dscf04921.jpg

Balade à cheval

Les Handicapés à Subachoque 24 novembre, 2007

Posté par tanguyjaum dans : Non classé , 1 commentaire

J’ai trouvé une activité à faire le matin quand les enfants de Fundamor sont à l’école par hasard… Un mardi, avec Gloria, nous  au village car elle avait un rendez-vous à la mairie. Nous sommes passé par cette association car elle devait voir une des volontaires et j’ai décidé de rester un peu avec eux. Ils m’ont rapidement séduit et finallement, j’y suis resté toute la matinée! Ce projet a commencé il y a 2 ans et demi, il accueille 24 handicapés mentaux de 13 à 50 ans le mardi et et le mercredi. Ils y font des balais, des serpillères et des sacs poubelles qu’ils revendent ensuite. Ils apprennent aussi à écrire, font des activités artistiques comme le chant et la danse et un peu de sport.

Je pars à huit heure de Fundamor pour faire du sport avec eux (ils aiment beaucoup le Basket) et je rentre après le déjeuner au foyer. Les handicapés sont beaucoup plus disciplinés et dociles que les enfants de Fundamor, on peut plus facilement organiser des activités avec eux. Nous sommes en train de préparer le spectacle de fin d’année, un petite chorégraphie avec des rubans. Il a lieu mercredi et l’année se termine car ce sont les vacances. En janvier, les activités reprennent et je pourrais retourner travailler avec eux.

Como pez en el agua 11 novembre, 2007

Posté par tanguyjaum dans : Non classé , ajouter un commentaire

dscf0289.jpg

Le vendredi ou le lundi de chaque semaine, je participe à un autre projet avec des enfants qui s’appelle « Como pez en el Agua ». Il se déroule dans un quartier très pauvre de Bogota plutôt rural a 3000 m d’altitude. Les conditions de vie là haut sont comparables à celles que j’ai pu voir dans le quartier où nous construisons des maisons. Il a été créé par une ancienne volontaire de Fondacio qui était parti en Afrique. En revenant de se voyage, elle a décidé de commencer la même chose dans son pays. Ce centre accueille les enfants pour qu’ils puissent faire leur devoirs dans un meilleur cadre que chez eux avec des volontaire pour les aider. Ils peuvent ensuite faire une activité culturelle ou artistique proposée par la personne en charge. Pour ma part, j’ai pu m’occuper du travail du groupe des plus grands et je leur faire faire des petits jeux. On voit qu’ils ont des problèmes d’apprentissage et de compréhension, sans doute dû au fait qu’ils sont très peu stimulés par leur famille plus dans une optique de survie que d’éducation.

Quatrième et cinquième semaine 4 novembre, 2007

Posté par tanguyjaum dans : Non classé , ajouter un commentaire

Ces deux semaines ont été plus dures car j’ai commencé à travailler pour qu’ils se couchent plus tôt donc forcément, j’ai eu de la résistance et je ne passe pas pour le gentil volontaire francais comme ils ont eu l’habitude de voir mais peu importe, je pense que c’est ce dont ils ont besoin. Je ne suis pas le seul à le penser car une dame venue pour faire des activités pour haloween les a qualifié « d’enfants d’hotel », ce qui n’est pas faux car ici ils n’ont rien à faire, ils ne sont même pas obligés de faire leurs devoirs à l’école.

Cette semaine c’était haloween, on s’est bien amusés, ils étaient tous déguisés, c’était mignons. Il y a des associations qui se sont mobilisées pour leuLes petits déguisésr faire faire des activités trop nulles : leur donner des jouets qu’ils ont déjà en triples, la seule chose qu’ils pourront en faire est d’en négocier un bon prix à l’école pour s’acheter des bonbons ; après ils leur font regarder un film sur un rétroprojecteur en les gavant de sucrerie alors qu’ils n’ont même pas fait leur travail. En fait, c’est pire que les enfants pourris gâtés de France. Peut être que la facon de faire des éducatrices est dû au fait qu’ils soient malades. Pourtant ils ne sont pas près de mourir : avec le traitement qu’ils ont, ils peuvent vivre jusqu’à plus de 25 ans, c’est pourquoi ils nécessitent une éducation normale… Je pense aussi que l’éducation Colombienne est plus laxiste que la nôtre, ce qui permet, je l’ai plusieurs fois remarqué, une meilleure communication avec les adultes mais laissant peu d’interdits aux jeunes dont ils ont la charge. Ce vendredi était le dernier jour de la prof (les professeur viennent essayer de leur faire faire les devoirs) la plus sévère, celle qui leur fallait et je vais devoir la remplacer.

Deuxième semaine 28 octobre, 2007

Posté par tanguyjaum dans : Non classé , ajouter un commentaire

Cette semaine c’est les vacances, du coup les enfants sont là toute la journée et il faut les occuper. Je suis donc occupé à plein temps.  Je leur ai fait découvrir les scoubidous,  et ca leur a beaucoup plu… On a aussi commencé à faire une maquette du centre. Je leur ai fait dessiner les facades du bâtiment et on a commencé à prendre des mesures pour respecter les proportions. On a aussi fait une activité trop pourrie avec les professeurs qui leur ont fait faire des instruments de musiques avec des déchets. Bien sûr, c’est moi qui ai dû percer les 400 capsules pour faire des maracasse, tout en me disant que c’était mon réveil du lendemain. Le jeudi et vendredi,  j’ai pu faire des promenades dans la montagne avec eux, c’était sympa, j’aurais bien voulu montrer des photos, mais j’ai oublié l’appareil.

12

diego |
Toujours plus loin |
delphje |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | périple en Afrique
| Exploration du globe Terrestre
| enfants du monde, la suite